Fil d'Ariane

Utilisation de stratégies lors de la résolution des tâches des tests mesurant les compétences linguistiques réceptives

Direction de projet
Mots clés
Cognition, Compétence, Didactique, Evaluation, Enseignement
Description

Ce projet de thèse s’appuie sur des méthodes de recherche qualitatives et adopte une approche d’exploration interprétative. Conçu comme un volet indépendant, il est néanmoins complémentaire au projet « Formes innovantes d’évaluation » (IFB), du Centre scientifique de compétence sur le plurilinguisme, qui faisait essentiellement appel à des méthodes de recherche quantitatives et visait à analyser la validité de nouveaux types de tâches et d’items basés sur des scénarios.

En premier lieu, le présent projet a fait appel à des procédés introspectifs pour étudier quelles stratégies les apprenant-e-s du français au niveau secondaire I utilisaient pour résoudre des tâches de test informatisées de compréhension de l’écrit et de l’oral - tâches qui avaient par ailleurs été développées dans le cadre du projet IFB. L’étude s’est aussi intéressée à la question de savoir quelles stratégies qui n’étaient pas prévues par le construit du test (Cohen, 2014) ont permis (ou non) la résolution des tâches de test, et si l’intégration des tâches dans un scénario global avait influencé les stratégies utilisées. Afin de mieux comprendre quels raisonnements et démarches de résolution de problèmes avaient été mobilisés, des séances individuelles de deux heures ont été organisées avec 30 apprenant-e-s. Pour ces séances, l’on a fait appel à deux approches différentes, soit la méthode de pensée à voix haute et les entretiens de rappel stimulé, dans l’idée que selon les principes de la triangulation, les faiblesses d’une méthode seraient compensées par les forces de l’autre. Les entretiens ont été enregistrées à l’aide du software OBS et d’une caméra puis transcrits (GAT 2, transcriptions de base). 20 de ces entretiens transcrits ont ensuite été sélectionnés selon des critères précis et soumis à une analyse qualitative de contenu (Kuckartz, 2018).